Alignement de menhirs

Les menhirs sont de grosses pierres plantées dans le sol de manière verticale. Ils font partie de la culture mégalithique (la culture des grosses pierres) et apparaissent au Néolithique entre – 7 000 et – 2 500 avant Jésus Christ (Bien avant Astérix et Obélix !). Ces monuments de la fin de l’âge de pierre sont présents un peu partout dans le monde mais on les retrouve essentiellement à l’Ouest de l’Europe.

Mais qu’est ce que c’est exactement qu’un Menhir ? Et à quoi ça sert ? Comment nos ancêtres ont ils pu mettre ça debout ? Ce sont les questions qui nous passent généralement par la tête lorsque l’on observe ces mégalithes. Le caractère obscur de ces gros blocs de pierre leur vaut d’être l’objet de nombreuses légendes et spéculations.

Alors allons-y, partons à la rencontre de ces pierres pour essayer de mieux les connaître, savoir à quoi ils servent et comment ils ont été construits ! Attention, ne les confondez pas avec des dolmens, cela briserait leur cœur de pierre…

Ne pas confondre menhir et dolmen

Le menhir et le dolmen font tous deux partie de la famille des mégalithes. Ce sont des grosses pierres mais il ne faut pas confondre l’une et l’autre. Alors que les menhirs sont placés de manière verticale les dolmens quant à eux sont posés à l’horizontale et forment une sorte de table.

Maen Hir

Le nom menhir vient du breton « Maen Hir » et signifie littéralement grosse pierre. Il désigne des pierres taillées pouvant aller de quelques centimètres à plusieurs dizaine de mètres de hauteur. Ils sont plantés tout droit dans la terre.

Menhir
Un beau spécimen de Menhir

Le Dolmen

Les dolmens sont quant à eux des blocs de pierre placés de manière horizontale sur des petits piliers verticaux. Ils forment des sortes de tables en dessous desquelles étaient enterrés les morts.

Dolmen de Locmariaquer
Le dolmen de Locmariaquer

Il sembleraient qu’après l’enterrement, ces monuments funéraires aient été recouverts de terre et de pierre pour former un tumulus ou cairn. Il en existe de différentes tailles.

Tumulus
Un tumulus

Par la suite plusieurs utilisations leur ont été trouvées, notamment sacrificielles. Les druides se seraient servis de ces autels pour procéder à quelques sacrifices d’animaux (mais pas que…). Cette interprétation, basée sur les sillons qui ont pu être observés sur certains monument ne correspond toutefois pas à l’utilisation d’origine de ces monuments.

 Outre la manière dont sont implantées les pierres il semblerait également que dolmens et menhirs n’aient pas du tout la même fonction.

A quoi ça sert un menhir ?

On a retrouvé beaucoup de Menhirs en Bretagne, environ 3 000 rien que sur le site de Carnac dans le Morbihan ! Mais tous ne sont pas l’œuvre d’Obélix, ils datent de bien avant l’apparition des Gaulois. Si beaucoup de Menhirs sont parvenus jusqu’à nous, leur utilité reste encore l’objet de beaucoup de spéculations.

 1- Le point de repère : Au prochain menhir vous êtes arrivés,

Certaines théories avancent que ces grosses pierres aient pu servir de points de repère aux Hommes en raison de leur hauteur. Ainsi le menhir seul peut indiquer la présence d’un point d’eau, d’un chemin ou même d’une sépulture. Ces explications, bien que plausibles restent du domaine de la spéculation.

Exemple de menhir repère

Les menhirs sont soit seuls soit entourés de plein de copains. On retrouve en effet de véritables alignements de Menhirs, sur plusieurs kilomètres parfois ! Un Menhir pour décorer c’est sympa mais un alignement entier ? Les chercheurs ont plusieurs suppositions pour expliquer les alignements ou regroupements de Menhirs.

2- Le Menhir montre : Au prochain ding il sera menhir moins le quart

On sait que la période de laquelle datent les premiers menhirs correspond à une époque de sédentarisation de l’Homme et à l’apparition de l’agriculture. Certains voient donc les menhirs comme de véritables horloges ou calendriers agricoles basés sur les mouvements des astres. C’est notamment le cas du site de Nabta Playa en Egypte, âgé de plus de 7 000 ans. Cela signifie-t-il que les Hommes du Néolithique avaient déjà des notions d’astronomie et connaissaient le mouvement des astres ?

Rayonnement solaire sur mégalithe

Le placement de certains blocs coïncide en tous cas curieusement avec les différentes périodes solaires, indiquant avec précision le solstice et l’équinoxe. Il est donc possible que les Menhirs aient été des indicateurs pour les cycles agricoles.

3- Les Menhirs barrières : A partir de ce Menhir ce n’est plus chez vous !

La mise en place des premiers Menhirs coincide avec la sédentarisation des Hommes et qui dit sédentarisation dit terrain. Ces mégalithes auraient donc pu être placés de la sorte afin de signifier aux nouveaux arrivants ayant l’idée de s’établir ici que le terrain est déjà pris et qu’il ne vaut mieux pas essayer d’y planter des choux (ou des menhirs).

4- Le menhir rituel : Tous les chemins mènent au Cromlech !

Certains alignements de Menhirs semblent former des chemins au bout desquels on retrouve parfois un cromlech. Qu’est ce que c’est que ça encore ? Un cromlech est un ensemble de Menhirs placés en cercle que l’on suppose être un lieu de culte.

Cromlech dos Almendres
Le Cromlech dos almendres au Portugal

De tels alignements auraient une vocation rituelle, une sorte de chemin menant au lieu sacré.

La mise en place des mégalithes, comment faire sans potion magique ?

La légende raconte que ce sont les géants qui vivaient avant le déluge qui ont placé les pierres de la sorte. Mais il n’en est rien, ces mégalithes ont bel et bien été mis en place par les Hommes.

via GIPHY

Lorsque l’on analyse les blocs présents sur le domaine de Stonehenge en Grande-Bretagne, on se rend compte que certains d’entre eux proviennent d’une carrière située à plus de 200 kilomètres du site ! Vous vous dites sûrement que pour placer ces blocs de pierre qui pèsent jusqu’à 330 tonnes il faut avoir une sacrée bonne recette de potion magique ? Eh bien non, la potion magique n’y est pour rien ! En revanche le grand sens pratique et l’intelligence des Hommes du Néolithique leur ont permis de trouver des solutions tout à fait ingénieuses pour transporter et redresser ces géants de granit.

Il semblerait que deux modes de transport aient été favorisés pour parvenir à déplacer ces pierres :

–   La voie de l’eau : La première hypothèse repose sur l’éventualité d’un transport fluvial. Cette hypothèse permet d’expliquer le déplacement de si gros blocs sur de telles distances.

–   Du bois, des cordes et un peu de muscle : Des essais ont été réalisés pour simuler cette technique qui semble aujourd’hui attestée et qui aurait inspiré les égyptiens pour le transports des pierres des pyramides.

Déplacement Menhirs
Maquette d’un déplacement de menhir

Des rondins de bois sont placés au sol et le bloc de pierre est couché dessus. Les Hommes font ensuite rouler le Menhir sur les rondins jusqu’au lieu voulu.

Et pour les redresser ? C’est très simple ! Il semblerait que le Menhir soit roulé jusqu’au bord d’un trou creusé exprès et dans lequel on le fait tomber à la verticale avant de remplir le trou pour le faire tenir.

5 Sites où vous pouvez en voir en vrai !

Malheureusement beaucoup de Menhirs ont été abattu et taillés en plus petits blocs pour servir à de nouvelles constructions. L’ignorance de la signification de ces champs de gros cailloux a poussé les habitants des régions à détruire une partie des éléments qui auraient pu nous aider à comprendre l’histoire de ces géants. Cependant, vous pouvez encore en observer plein ! De nombreux sites peuvent se visiter partout en France et en Europe bien que les plus représentatifs se situent sur le territoire breton.

Exploitation menhir
Taille d’un menhir pour en extraire des blocs

1- Le site de Carnac en France : Une pluie de Menhir

C’est le site star du tourisme mégalithique ! Les alignements de Carnac, dans le Morbihan, sont parmi les plus impressionnants d’Europe et peut être même du monde ! Vous y trouverez tous les monuments connus (ou presque) du mégalithisme, du menhir, en passant par le cairn jusqu’aux Cromlechs. Mais le site de Carnac est surtout réputé pour ses 3 000 Menhirs alignés sur plus de quatre kilomètres ainsi que ses 800 dolmens érigés en 4 500 avant Jésus Christ.

Les alignements de menhirs du site de Carnac
Les alignements de Carnac (Bretagne)

La légende de Saint-Cornély veut que le dénommé Cornély, persécuté par les soldats romains, ait été poursuivi par ces dernier jusqu’à la mer. Le pauvre Homme, face à la mer, ne pouvant plus fuir, se retrouva face à des rangées entières de légionnaires prêts à livrer bataille contre lui. C’est alors que le miracle se produit et que tous les soldats furent pétrifiés et que Cornély eût la vie sauve.

Hélas, ces menhirs sont l’oeuvre des Hommes du Néolithique et datent de bien avant les romains, Cornély n’y est donc pour rien…

2- Le menhir d’Er Grah : Un géant brisé

La taille d’un menhir peut varier de quelques centimètres à plusieurs dizaine de mètres. Le plus grand du Monde est en Bretagne et mesurait quasiment 20 mètres de hauteur !

Menhir Brisé de Locmariaquer
Le Menhir Brisé de Locmariaquer

Ce Menhir géant, aujourd’hui effondré et brisé en quatre morceaux, est visible à Locmariaquer en Bretagne. Ce géant pesait plus de 330 tonnes lorsqu’il se tenait encore debout. Ce poids le fait entrer dans la catégorie des plus lourds objets déplacés par l’Homme sans l’aide d’un moteur !

3- Le menhir de Kerloas : Le géant encore debout

Le Menhir de Kerloas, à Plouarzel, est le plus grand menhir encore debout en France. Ce grand Bonhomme de 9 mètres 50 a perdu la tête suite à un coup de foudre et a perdu quelques mètres de hauteur. Malgré cet aléa climatique ayant eu raison d’une partie de sa grandeur, sa taille de 9 mètres 50 fait de lui le plus haut menhir encore en place dans toute l’Europe.

Le menhir de Kerdeff, beaucoup plus petit que Kerloas

4- Les Cévènnes : Le site de Cham des bondons

Si vous vous rendez sur ce site vous pourrez observer plus de 150 Menhirs disposés au cœur d’une plaine. Vous pourrez y observer différents mégalithes de formes et tailles variées. Tous ne se tiennent plus debout mais il faut les comprendre, ce sont de vieux cailloux maintenant !

5- En Ile de France : Les cailloux du gros poucet

Vous trouverez des menhirs et autres mégalithes un peu partout en Île de France à condition de ne pas être opposé à de grandes balades et un travail de prospection au préalable. Plusieurs sites sont classés aux monuments historiques, c’est le cas notamment de celui de Pierre à Mousseau dans l’Essonne ou de celui de Pierre-Fouret dans le Val d’Oise.

Vous l’aurez compris ces pierres géantes en savent beaucoup sur l’humanité et ont vu défiler les années mais nous ne savons que peu de choses d’elles. Cependant, nous découvrons petit à petit les secrets de ces géants, muets comme les pierres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *