Il est d’usage de considérer que la Préhistoire commence avec l’apparition des premiers Hommes, il y a 7 millions d’années, et se termine avec l’invention de l’écriture en 3 500 avant Jésus Christ. Ah si seulement c’était aussi simple ! Vous allez voir que, comme toujours avec cette farceuse de Préhistoire, les choses sont beaucoup plus compliquées que cela.

Pour essayer de mieux comprendre comment tout cela s’organise nous allons traverser ensemble les deux grandes périodes de la Préhistoire, le Paléolithique (âge de la pierre taillée) et le Néolithique (âge de la pierre polie. Non, elle ne dit pas bonjour…).

Prêts pour l’exploration de la Préhistoire? Accrochez-vous bien c’est un sacré voyage car la Préhistoire est longue, tellement longue qu’elle s’étale sur plusieurs millions d’années !

Frise chronologique Préhistoire

Le Paléolithique, une longue période riche en découvertes : Pierre-Feu-Ciseaux

Le Paléolithique marque le début de la Préhistoire. C’est une très longue période, riche en découvertes, qui commence avec l’apparition de l’Homme il y a 7 millions d’années et se termine il y a à peu près 12 000 ans. Pour y voir plus clair les scientifiques ont rangé le Paléolithique et l’ont subdivisé en 4 grandes périodes déterminées par l’évolution des techniques de taille de la pierre par les Hommes.

Le Paléolithique archaïque : le début d’une sacrée Préhistoire !

Le paléolithique archaïque commence avec l’apparition des premiers homininés et termine il y a environ 3,3 millions d’années avec la découverte des premiers outils. Oui mais voilà, ceux qui ont déjà lu notre article sur l’apparition du premier Homme savent que ce sujet provoque de vraies chamailleries dans le monde scientifique car tous ne sont pas d’accord sur la notion d’Homme… Pour les autres, ne vous inquiétez pas, on vous fait une petite piqûre de rappel (promis ça ne fait pas mal) avant de vous parler de l’âge de pierre.

Rappel : Un Homme ? Qu’est ce que c’est que cet animal ?

L’Homme fait partie de la famille des Hominidés qui est elle même composée de plusieurs sous-familles :

Arbre généalogique des Hominidés

o   Les grands singes

o   Les Homininés ou préhumains

o   Les humains ou Homo

Au sein de cette classification les paléontologues ne sont pas d’accord pour définir ce qui caractérise le premier Homme donc le début de la Préhistoire. Voici les trois principales thèses :

Théories sur la notion d'Homme

A vous donc de décider de la date qui vous convainc le plus pour démarrer votre Paléolithique.

Le paléolithique archaïque : Un avant-Paléolithique pour les préhumains

Cette période commence en Afrique, il y a environ 7 millions d’années avec l’apparition de Toumaï et s’achève il y a environ 3 millions d’années avec la découverte des premiers outils.

Une sorte de pré-Préhistoire

Cette catégorie de la classification du Paléolithique fait débat et tous ne sont pas d’accord pour lui donner une valeur scientifique. Bien que non reconnue, cette période permet de réconcilier tout le monde (ou presque) en introduisant une sorte de pré-Préhistoire, permettant d’intégrer les premiers Homininés à l’histoire de l’humanité. Bah oui, ça aurait été triste de les laisser de côté…

L’apparition des homininés

Les homininés sont des « pré-humains », ils sont encore peu développés mais savent marcher. Ces petits êtres d’environ 1 mètre pour trente kilos vivent à l’état sauvage. Ils cueillent, ils montent aux arbres, il peut leur arriver de chasser des petits animaux ou de manger des restes d’animaux morts (miam !).

Crânes d'Homininés
Crânes d’Homininés
L’invention des premiers outils

Lassée d’attraper des ampoules aux mains en cueillant ou en dépeçant des carcasses d’animaux morts, notre amie Lucy l’Australopithèque semble être la première à avoir eu l’idée de fabriquer de petits outils. Ces outils sont assez rudimentaires et correspondent généralement à des cailloux grossièrement cassés pour être coupants. Ce n’est pas encore la scie mais c’est déjà un bon début !

Galet taillé
Galet grossièrement taillé

C’est grâce à ce premier outil en pierre taillée vieux de 3 millions d’années que l’on a décidé de donner ce nom au Paléolithique.

Certains considèrent que l’apparition de ces premiers outils marque le début du Paléolithique inférieur alors que d’autres considèrent que ce sont les naissances d’Homo habilis et Rudolfensis qui en sont l’origine.

Le Paléolithique inférieur : Le début des travaux manuels

Le Paléolithique inférieur débute il y a 3 millions d’années en Afrique avec l’apparition des premiers outils à double face et se termine il y a 350 000 ans mais les dates varient énormément en fonction des régions du monde. C’est d’ailleurs le cas pour la majeure partie des repères préhistoriques.

Homme travaux manuels

L’Homme nouveau à la découverte du monde

C’est au cours de cette période que les premiers Hommes du genre Homo apparaissent ! Ces pionniers de l’humanité, de nature curieuse, décident de partir à l’aventure hors d’Afrique. Ils quittent cet espace qu’ils connaissent bien pour aller découvrir le monde.

Au grès des continents, des climats dans lesquels il s’établira l’Homme évoluera de multiples façons et se divisera en plusieurs espèces. Tous ces Hommes évolueront différemment et à des rythmes différents, ce qui explique les difficultés de datation préhistorique.

L’évolution des outils, la chasse est ouverte !

Les plus anciens outils de cette période ont été retrouvés sur le site d’Olduvaï en Afrique et ont plus de 3 millions d’années. Mais c’est avec l’apparition d’Homo Erectus, il y a environ 1,9 million d’années, que les techniques de taille de la pierre vont grandement avancer. Cette évolution marque un véritable tournant dans le mode de vie de nos ancêtres. En effet, grâce à ses capacités en travaux manuels, Homo Erectus devient un chasseur redoutable. Fini les souris vive le Mammouth !

Homme préhistorique à la chasse
Chasse préhistorique

Les Hommes du Paléolithique inférieur sont encore des chasseurs cueilleurs mais leur morphologie commence à se rapprocher de la nôtre. La découverte du feu ainsi que l’amélioration de leurs techniques de chasse ont contribué à une évolution impressionnante des espèces humaines.

Ces évolutions nous mènent droit au début du paléolithique moyen qui voit éclore de nouveaux modes de vie et de nouvelles espèces.

Le paléolithique moyen : La découverte de l’art

Les dates sont toujours compliquées à fixer lorsque l’on parle de Préhistoire mais il semblerait que cette période débute il y a environ 350 000 ans et s’achève il y a 45 000 ans.

Peinture rupestre

La période du Paléolithique moyen n’a pas été de tous repos pour nos ancêtres car la Terre a subi de grandes alternances climatiques entre climats tempérés et périodes glaciaires. Heureusement que le feu avait été découvert !

Des outils à la pointe, attention ça coupe !

La technique des Hommes s’est véritablement améliorée et ils attachent désormais de l’importance à façonner ses outils pour bénéficier d’une utilisation optimale. Les fouilles ont permis la découverte sur plusieurs sites d’outils extrêmement fins. Les archéologues ont ainsi pu retrouver les traces des premiers racloirs, des premières pointes et même des premières lames ! Cela signifie que désormais l’Homme est capable d’un travail de haute précision.

Pointe en pierre taillée
Pointe en pierre

L’Homme artiste

Neandertal et Sapiens sont désormais de véritables orfèvres et comptent bien en profiter pour mettre leurs talents à l’oeuvre pour séduire leurs belles. C’est effectivement à cette période que l’Homme semble prendre conscience de la notion d’esthétique. On retrouve les premières traces d’art et de bijoux. Parfait pour aller draguer en grotte !

Outre l’aspect esthétique, ces nouvelles techniques de façonnage ont eu un gros impact sur la vie quotidienne des Hommes, leur permettant ainsi d’envisager de nouveaux modes de vie un peu plus sédentaires. C’est le paléolithique supérieur !

Le paléolithique supérieur : L’art au centre de la société

Cette période commence il y a 45 000 ans et se termine il y a 12 000 ans. Le Paléolithique supérieur a vu se côtoyer Neandertal et Sapiens (c’est nous ça !) qui ont tous deux contribué à grandement faire évoluer la société préhistorique.

L’Homme, toujours plus tranchant

L’Homme est désormais un as du caillou ! Il le maîtrise et le taille comme bon lui semble. On retrouve des lames, des gravures et des sculptures. Les humains commencent également à peindre de plus en plus sur les murs de leur grotte. On peut d’ailleurs constater cela sur plusieurs sites en France comme la Grotte de Lascaux (-15 000 av. J.C.) ou encore la grotte Chauvet (-35 000 av. J.C.). Désormais l’Homme peut offrir autre chose qu’un galet, un furet mort ou des fleurs à son amoureuse, il peut lui offrir des bijoux, des peintures et des sculptures !

Bison peint sur les murs d'une grotte
Peinture rupestre

La transition vers la sédentarisation et l’élevage

Outre le côté artiste de l’Homme on constate une proximité avec les animaux, qu’il commence à domestiquer. Par ailleurs on observe une amélioration flagrante des techniques de chasse avec ce que les chercheurs pensent être l’apparition des premiers arcs, il y a environ 20 000 ans. En améliorant autant son savoir faire on peut dire que l’Homme a mis dans le mille !

A la fin du paléolithique l’Homme maîtrise la taille de la pierre, il décide donc de la polir. C’est le début du Néolithique.

Du Mésolithique au Néolithique : La fin de la Préhistoire le début d’une grande Histoire

C’est le début de la fin pour la Préhistoire, on se rapproche de plus en plus de l’Histoire. L’Homme finalise les derniers préparatifs pour accueillir l’écriture comme il se doit !

Le Mésolithique, un entre deux

Le mésolithique caractérise la période de transition entre le Paléolithique et le Néolithique et s’étend de 12 000 à 9 500 avant notre ère (les dates varient selon les régions… vous êtes habitués maintenant). Au Mésolithique Homo Sapiens est la seule espèce d’Homme ayant survécu mais pas la plus bête car, vous allez le voir, il se développe à toute vitesse.

Le Néolithique : L’âge de la pierre polie

C’est ici la dernière étape de notre périple au cœur de la Préhistoire. Le début du Néolithique a été marqué par la fin des périodes glaciaires. Homo Sapiens met donc à profit cet adoucissement du climat pour se sédentariser et mettre ses techniques de polissage de la pierre au service de la société nouvelle.

La sédentarisation, Ah qu’est ce qu’on est bien à la maison !

La sédentarisation de l’Homme est une des grandes caractéristiques du Néolithique car elle constitue le fondement de nos sociétés modernes. En effet, avec la sédentarisation apparaissent les premiers villages et les premiers territoires revendiqués. Cela signifie concrètement que maintenant l’Homme va défendre le territoire sur lequel il est installé et commencer à fixer des frontières. Avec des Menhirs par exemple…

L’autre aspect lié à la sédentarisation est l’apparition de l’agriculture. Eh oui, maintenant qu’il a sa petite maison avec son petit jardin l’Homme a bien compris que le bonheur est dans le pré. Il commence à planter des céréales, des légumes et en profite pour domestiquer les chèvres, moutons et autres animaux de la ferme pour leur apprendre à faire des tours ou… les manger. C’est la fin de l’Homme chasseur cueilleur et le début de l’Homme agriculteur !

La maîtrise de la pierre et la découverte de nouveaux matériaux

Homo Sapiens maîtrise désormais pleinement l’outillage et est capable de réaliser de magnifiques pierres polies (mais elles ne disent toujours pas bonjour…). Ses connaissances et sa curiosité lui permettent de découvrir de nouveau matériaux comme la céramique ou encore le cuivre. Ces découvertes lui permettent d‘améliorer considérablement sa vie quotidienne par leur praticité et leur résistance.

Jarre en terre cuite

La société mise en place par nos ancêtres commence à ressembler à ce que nous connaissons aujourd’hui. Homo Sapiens maîtrise désormais l’art, l’élevage, la construction et possède de véritables croyances. C’est un véritable Homme moderne ! Vous êtes curieux de voir à quoi pouvait bien ressembler la vie à cette époque ? Le village préhistorique de Cambous, dans l’Hérault, offre une magnifique représentation archéologique de la culture Néolithique.

L’invention de l’écriture : Début d’une Histoire pas encore terminée

La communauté scientifique a pour coutume de dire que l’apparition de l’écriture, en 3 300 avant Jésus Christ en Mésopotamie, signe la fin de la Préhistoire et le début de l’Histoire. Seulement, voilà… l’écriture n’est pas apparue partout au même moment et ce critère, une fois n’est pas coutume, ne fait pas l’unanimité.

Le début de l’écriture, le dessin

Comme un enfant, l’Homme a d’abord commencé à dessiner avant d’écrire ! Les premières traces d’art figuratif remontent à plus de 40 000 ans. Lorsque l’on regarde ces dessins, dont on peut voir des reproductions en France dans les reconstitutions des grottes de Lascaux et Chauvet, on peut y voir la volonté de transmettre une histoire donc une forme d’écriture.

Art rupestre retrouvé dans la grotte Chauvet

L’écriture en mots

Les premières traces d’écriture apparaissent en Mésopotamie vers 3 300 avant notre ère. Il est d’usage de considérer que cela marque le début de l’Histoire car elle transmet avec précision des éléments permettant de reconstituer le passé. Alors que la reconstitution de la Préhistoire reste problématique car elle est basée sur des découvertes et des interprétations, celle de l’Histoire est beaucoup plus facile car les choses sont racontées clairement (ou presque).

Tablette d'écriture cunéiforme
Tablette recouverte d’écritures cunéiformes

L’écriture n’apparaît pas partout au même moment…

Le problème majeur est que beaucoup de régions du monde conservent malgré tout une tradition orale et ne maîtrisent pas l’écriture. Pour tenter de concilier tous les points de vue, la notion de proto-Histoire est évoquée. La Protohistoire est l’histoire des peuples qui n’ont pas découvert l’écriture mais qui apparaissent dans les récits d’autres peuples utilisant l’écriture, c’est notamment le cas des Gaulois avant la conquête par Rome.

Nous voilà donc arrivés à la fin de notre voyage à travers la préhistoire, commencé il y a 7 millions d’années, et se terminant il y a un peu plus de 5 000 ans. Que de choses ont été découvertes au cours de cette période riche en évolution !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *