Habitations néolithiques

Vous êtes vous déjà demandé à quoi pouvait ressembler la vie à la Préhistoire ? Le Village Préhistorique de Cambous, situé à Viols-en-Laval, dans l’Hérault, vous offre la possibilité de le savoir ! Situé à proximité du Pic-Saint-Loup, à 20 km au Nord de Montpellier, ce village emblématique du Calcholithique (âge du cuivre) languedocien a plus de 4 500 ans. C’est le plus vieux village préhistorique de France et c’est une véritable mine d’informations pour les archéologues car il est très bien conservé.

Si vous avez toujours été curieux de savoir comment vivaient nos lointains ancêtres vous serez probablement happés par les merveilles qu’ils ont laissé à Cambous. Ensemble partons en randonnée à travers la Garrigue pour découvrir la culture de Fontbouisse avant de visiter ce joyau archéologique.

Le village de cambous, un exemple de la culture néolithique

Le site archéologique de Cambous nous livre beaucoup d’informations sur la vie de nos ancêtres au Néolithique. Grâce à sa découverte nous savons qu’ils étaient de bons bâtisseurs (les ruines de leurs maisons sont dans un état exceptionnel !), nous connaissons également leur mode de vie et leurs outils.

La découverte du village englouti de Cambous

Le site de Cambous a été découvert en 1967 par Henri Canet alors qu’un projet de route était à l’étude à proximité du site. On est pas passé loin d’un désastre… Imaginez tous ces trésors préhistoriques enfouis sous une épaisse couche de bitume !

Situé en pleine nature, à proximité de Viols en Laval, Cambous constitue le plus ancien site archéologique de maisons en pierre de France et sans doute même d’Europe. Le site fait partie d’un ensemble de 200 villages répartis sur la région et dont seuls quelques 20 % ont été étudiés pour le moment. Établi entre 2 700 et 2 300 avant Jésus Christ, ce village du néolithique est typique de la culture de Fontbouisse. Qu’est ce que c’est que ça la culture de Fontbouisse ? C’est un terme qui sert à désigner la culture qui s’est développé dans tout le Languedoc au Néolithique.

La découverte du site de Cambous et son état de conservation nous apprennent donc énormément de choses sur la manière dont vivaient ces paysans du Languedoc que sont les fontbuxiens.

Les fontbuxiens, précurseurs en matière d’immobilier ?

La pierre est un élément important sur le site de Cambous car c’est grâce à elle que les ruines ont traversé le temps et nous sont parvenues dans un état de conservation remarquable. Quand on vous dit que la pierre est le meilleur investissement qui soit ! 

Les maisons laissées par nos chers fontbuxiens ont toutes (ou presque) les mêmes caractéristiques. Ce sont des habitations de type rectangulaire ou ogival, mesurant une vingtaine de mètres de long pour 5 de large et surplombées d’un toit en végétations et pierres calcaires. On ne peut pas encore appeler ça un château mais c’est déjà assez spacieux !

Intérieur de maison néolithique
Intérieur d’une habitation Néolithique

Grâce à ces découvertes il a été facile de reconstituer l’organisation type du village dont on sait qu’il a accueilli entre 200 à 300 habitants. Les données recueilles par les archéologues laissent penser que le plan type des maisons comprenait deux pièces. Une pièce de vie dans laquelle se situe la cuisine et une autre pièce qui est un espace de repos.

Fini la chasse, place à l’agriculture et l’élevage

Les informations recueillies lors des fouilles ont établi que les habitants du village de Cambous étaient sédentaires. En même temps on les comprend ! Le Languedoc, ses paysages, la Garrigue, les cigales, le Pic Saint Loup… Autant de choses qui font que l’on a envie d’élire résidence dans cette belle région de France qu’est l’Occitanie.

C’est donc en toute logique que les données récoltées lors des recherches ont pu révéler des traces d’activité agricole. Eh oui, l’Homme sédentaire ne recherche plus sa nourriture, il la produit !

Cependant il semblerait que leurs techniques d’agriculture aient eu un effet assez dévastateur sur le paysage et la fertilité des sols. On les soupçonne d’être à l’origine de la formation de la garrigue quand même ! Si c’est le cas on peut dire qu’ils n’avaient pas vraiment la main verte…

Des outils évolués : Cuivre et céramique

Le minerai riche en cuivre disponible dans la région a favorisé l’éclosion du travail métallurgique. Les fouilles ont révélés de nombreux outils et bijoux qui sont autant de témoins de la maîtrise technologique du métal par les fontbuxiens. Outre le métal, à cette date la taille de la pierre est une activité largement maîtrisée, ce qui permet aux Hommes de réaliser des outils de très belle facture.

Poterie du Néolithique
Poterie du neolithique

Les fouiles ont également révélé un très grand nombre d’objets en céramique. Ces objets sont de véritables révélateurs du mode de vie et nous racontent beaucoup sur nos ancêtres. Grâce aux plats retrouvés on sait que les Fontbuxiens aimaient déguster la bonne cuisine de leur Maman (ou leur Papa) dans des plats décorés.

La visite du village

Vous pouvez visiter le village seul ou accompagné et super nouvelle… il y a plein d’activités à faire sur place !

La visite Libre

La visite du village préhistorique de Cambous est l’occasion d’une balade agréable sur des sentiers balisés. Le circuit proposé offre la possibilité de visiter une habitation typique, construite et aménagée selon les règles de l’époque par les archéologues du domaine.

Votre flânerie vous emmènera peut être jusqu’au belvédère, duquel il est possible d’observer les ruines du village préhistorique et de se faire un bon avis du plan général et de l’organisation du village.

Vous vous poserez des questions durant cette visite et c’est normal. Pas de panique, petits curieux, des panneaux explicatifs riches en informations sont présents tout le long de cette mini-randonnée pour apporter des réponses à vos questions.

La visite guidée

Prix – 5 €

Pour les plus curieux d’entre vous, ceux pour qui des panneaux explicatifs et une carte ne suffisent pas, il est possible de se glisser dans la peau d’un archéologue grâce à la visite guidée “dans les pas de l’archéologue”. Un guide spécialisé vous accompagnera tout au long de votre parcours pour vous initier au Code du Petit Archéologue et vous aider à comprendre le fonctionnement d’une recherche archéologique.

Les visites guidées sont disponibles toute l’année sur réservation. N’hésitez pas à contacter la Société Languedocienne de Préhistoire pour de plus amples informations.

Vous pourrez profiter de visites guidées gratuites lors d’évènements tels que les Journées européennes du patrimoine.

Pour les férus de randonnée, pour les accrocs de la boussole et autres Indiana Jones en devenir vous pouvez profiter de balades archéologiques.

La randonnée archéologique

Tous les troisièmes dimanches du Mois, d’Octobre à Juin, une randonnée archéologique vous est proposée ! Vous effectuerez une randonnée (bonnes chaussures conseillées) sous la direction d’un guide qui vous emmènera dans les alentours pour vous faire découvrir les trésors archéologiques de l’Hérault.

Et s’il ne fait pas beau (même si c’est assez rare en Languedoc) ?

Là encore nos amis de la Société Languedocienne de Préhistoire (SLP) ont un plan pour vous ! Avec le soutien de la Communauté de Communes du Pic Saint Loup, une exposition intitulée “l’oeil de l’archéologue” a été mise en place et propose de remonter le temps et de nous livrer de nombreuses informations sur le mode de vie des fontbuxiens.

Activités à la carte, Apprenez à vivre comme les Fontbuxiens ou presque

La SLP, en charge de la préservation et de l’étude du site propose plusieurs activités immersives pour apprendre à vivre comme un vrai fontbuxien. Vous pourrez ainsi participer à des ateliers encadrés par de vrais archéologues afin d’apprendre à :

–   Faire du feu. Une activité intéressante si vous aviez prévu de vous lancer dans des stages de survie en milieu hostile mais à éviter de reproduire chez soi si vous habitez en appartement ! (Mais au fait… Quand le feu a-t-il été découvert ? La réponse ici !)

–   Fabriquer des bijoux. Vous pourrez tailler des cailloux et autres matériaux pour vous faire de magnifiques parures. Qui sait, le produit de votre labeur sera peut être à l’origine de la prochaine mode, Néolithique automne hiver.

–   Faire de la céramique. C’est l’activité idéale si vous aimez la poterie. Ce sera l’occasion de ramener un service à thé ou un beau vase néolithique à la maison. Ça sera du plus bel effet quand vous recevrez ! En fonction de vos talents… Sinon dites que ce sont les enfants qui l’ont fait, on est toujours plus indulgent avec eux.

–   Fabriquer des instruments de musique. Vous fabriquerez un rhombe, qui est un instrument à vent préhistorique. Il y a un risque que ce soit peu harmonieux. Il est donc possible que ça amuse beaucoup vos enfants mais moins vos oreilles… Enfin, c’est vous qui voyez.

Attention ces activités ne sont proposées que les dimanches en Juillet et en Août moyennant 5 € en plus du prix de l’entrée. L’occasion d’une belle après midi en famille !

Combien ça coûte tout ça ?

C’est une question tout à fait normale et vous verrez que pour un voyage dans le temps le prix n’est vraiment pas élevé.

Plein tarif4 €
Tarif réduit (enfant, demandeur d’emploi)2 €
Enfant moins de 6 ansGratuit (Youpi)

Les horaires et les jours d’ouverture varient en fonction de la période de l’année. Pensez à bien vous renseigner auprès de la Société Languedocienne de Préhistoire avant de vous rendre sur place !

Si toutefois vous vous rendez sur place et que le lieu et fermé, ne repartez pas tout de suite… La région du Pic Saint Loup est magnifique et offre plein de beaux paysages. Vous pourrez envisager une randonnée dans les alentours. Certains chemins de randonnée permettent de voir le village de l’extérieur et de se faire un bon avis de ce à quoi pouvait ressembler la vie des Fontbuxiens.

Si la randonnée n’est pas votre fort le domaine du Château de Cambous, classé aux Monuments historiques de France, se situe à quelques pas de là dans le village de Viols-en-Laval. Et après une bonne randonnée pourquoi pas aller vous délasser dans les Thermes de Lamalou-les-bains ?

Pour plus d’informations sur les activités de la Région n’hésitez pas à contacter le service de l’office du Tourisme de Montpellier ou celui du Grand Pic-Saint-Loup.

Comment s’y rendre ?

Situé à 20 kilomètres au nord de Montpellier, en région Occitanie, le site préhistorique de Cambous est accessible depuis le parking de Viols-en-Laval situé en face du château. Ensuite, au prix d’une balade d’une petite dizaine de minutes à pieds vous accéderez au site.

Plan :

Site préhistorique de Cambous – 34 380, Viols-en-Laval, Hérault

Que vous soyez passionné ou non de préhistoire le site de Cambous sera l’occasion d’une belle journée en famille ou en amoureux en plein coeur de l’Occitanie. Prenez des chaussures de randonnée si vous en avez ! On ne sait jamais, vous pourriez céder à l’appel de la Garrigue…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *