Feu devant un lac

Longtemps située à environ 400 000 ans avant notre ère, la découverte du feu semble pourtant intervenir beaucoup plus tôt que cela. Les plus anciennes traces retrouvées remontent à 1,5 millions d’années alors que les premiers foyers ont entre 1 million et 800 000 ans !

Curieux de connaître l’histoire de la découverte du feu ? Laissez vous guider au cœur la Préhistoire pour découvrir les trois grandes étapes de la découverte du feu, de son origine à sa domestication. Ce voyage sera l’occasion pour vous de découvrir les techniques de nos ancêtres pour allumer le feu et de voir ce que cette découverte a changé pour l’humanité.

Les 3 grandes étapes de la découverte du feu

La découverte du feu est un processus long et fastidieux, qui s’étend sur plusieurs milliers d’années entre sa découverte il y a 1,5 millions d’années en Afrique, sa domestication il y a 800 000 ans et la complète maîtrise il y a 400 000 ans.

Foyer

1- Il y a 1,5 millions d’années : Et la lumière fût !

Les traces de feu les plus anciennes du monde ont 1,5 millions d’années et se situent en Afrique. Découvertes en Ethiopie et au Kenya ces traces ne permettent toutefois pas d’affirmer qu’il s’agit d’un feu maîtrisé par les Hommes. L’étude des éléments retrouvés dans la terre par les archéologues semble révéler l’existence d’un feu éphémère. Tout tend donc indiquer qu’il s’agissait d’un phénomène naturel.

Foudre frappant un arbre

Cependant, d’autres traces, anciennes d’un million d’années, posent question et semblent indiquer que les Hommes, bien qu’incapables de faire du feu, avaient développé des techniques pour en avoir la maîtrise.

2- Il y a 1 million d’années : L’entretien de la flamme

Le premier foyer a été retrouvé dans la grotte de Wonderwerk en Afrique du Sud et aurait plus d’un million d’années !

A cette époque l’Homme ne paraît pas être capable de faire du feu par lui même. Cependant, il semblerait qu’il ait compris l’importance de cet élément et ait tout fait pour se l’approprier. Voilà ce qui a pu se passer…

Monsieur Homo Erectus se balade dans la savane pour chasser le bison et voit un feu de broussailles. Attiré par cet étrange phénomène il s’en rapproche. Après avoir mis la main dedans et s’être fait mal… Eh oui, le feu ça brûle! Il a pensé Madame Homo Erectus et s’est dit que cela pouvait être l’occasion d’un dîner aux  chandelles avec sa bien aimée. Il a donc tout fait pour ramener sa trouvaille dans la grotte conjugale et ainsi impressionner et contenter sa belle.

Conscient de l’importance de sa découverte il aurait créé, dans sa maison, un endroit dans lequel le feu serait protégé de la pluie et du vent. Il semblerait donc que nos charmants ancêtres bipèdes aient construit un espace dédié au feu et à sa protection afin de pouvoir profiter de sa lumière et de sa chaleur en toute sécurité. C’est ainsi que le « foyer » est né !

Des ossements d’animaux carbonisés ainsi que des outils façonnés par le feu ont été retrouvés dans la terre à proximité et semblent appuyer cette thèse pour les archéologues.

Cependant, la théorie ne fait pas encore l’unanimité dans la communauté scientifique. Certains considèrent que les premiers foyers n’arrivent que plus tard et dans d’autres régions du monde.

Des fouilles effectuées au Moyen-Orient, sur le site de Gesher Benot Ya’aqov en Israël, ont révélé les restes de ce qui semble avoir été un foyer entretenu par les hommes. D’après les chercheurs, les traces retrouvées sur le site auraient plus de 790 000 ans. Cette découverte est toutefois sujette à caution car le monde scientifique n’admet pas unanimement qu’il s’agisse d’un feu domestiqué.

Une neandertal qui fait du feu !

Un autre site, situé en Espagne, a révélé les traces d’un feu maîtrisé par les Hommes et semble convaincre un large groupe de scientifiques. Ce foyer, vieux de 800 000 ans est probablement l’un des premiers en Europe et peut être même du monde. La découverte d’os d’animaux calcinés et de pierres chauffées semblent d’ailleurs évoquer de manière plutôt certaine que ce foyer a servi pour la cuisson d’aliments !

Homo Erectus serait donc le premier Homme dans l’histoire de l’humanité à avoir découvert le feu sans pour autant savoir le faire. Cet opportuniste se serait servi sur des feux existants autour de lui pour ramener la flamme dans sa grotte et en prendre soin.

3- Il y a 400 000 ans : L’Homme sait allumer le barbecue

Eh oui, fini l’entretien de la flamme ! Ces scouts avant l’heure, lassés de veiller sur le feu sacré, ont fini par apprendre à créer l’étincelle eux même. Les archéologues ont en effet retrouvé à proximité de plusieurs foyers des outils permettant de procéder à l’allumage de la flamme. Des traces de tels feux existent en Europe et notamment en France (Cocorico !) où plusieurs foyers ont été retrouvés. Il y en a également ailleurs dans le monde, en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient. Tous ces sites remontent à près de 400 000 ans avant notre ère. Cela signifie donc sans aucune contestation possible que l’Homme était à l’origine de l’allumage de ces foyers et maîtrisait son sujet. A lui les burgers d’Ours bien cuits !

Si jamais vous envisagez d’effectuer un stage de survie voici deux méthodes imparables (mais fastidieuses) pour allumer le feu façon Préhistoire !

Les deux techniques pour “Allumer le feu !” à la préhistoire

Mettons tout de suite un terme aux clichés. Non vous ne ferez pas de feu en frottant un silex contre un autre silex ! Par contre vous pouvez frotter un silex contre un minerai de fer ou utiliser du bois.

1- La méthode étincelante de la pierre

C’est une technique assez simple mais qui peut demander énormément de patience. Il suffit de :

  1. prendre une pierre (un silex par exemple)
  2. la frotter contre un minerai de fer (de la pyrite).

Après quelques frottements vous observerez des petites étincelles qui se projetteront sur votre combustible, du bois ou un champignon, et fera des braises.

2- La méthode fumeuse du bois

Une autre technique consiste à faire tourner très vite un morceau de bois posé sur un autre morceau placé horizontalement. Avec beaucoup de patience et après quelques ampoules, le bois commencera à chauffer et à fumer. Il faudra alors placer votre bois fumant dans un combustible (paille, feuilles, etc…) pour que des braises apparaissent.

Allumage d'un feu préhistorique

Cela vous semble aujourd’hui facile et évident d’avoir accès au feu mais l’on oublie trop souvent les bienfaits que sa découverte a eu sur l’évolution humaine.

Un Homme nouveau, tout feu tout flamme

La domestication du feu est un élément majeur dans l’histoire de l’humanité car elle a permis à l’espèce humaine de mieux manger et de se développer.

Une nourriture plus saine, et meilleure !

La découverte du feu est à l’origine d’un changement radical d’alimentation de l’Homme. Désormais fini l’Antilope froide, le carpaccio de Mammouth ou les oignons crus et vive les bons petits plats préparés par Maman Homo Erectus !

Outre une amélioration gustative de leurs repas, la domestication du feu a permis aux Hommes de diversifier leur nourriture et de la rendre plus digeste. Alors que certaines plantes ou légumes sont toxiques crus, ils deviennent comestibles lorsqu’ils sont cuits (la pomme de terre par exemple). De plus, la cuisson permet d’éliminer les éventuels microbes. Ainsi l’Homme réduit grandement le risque de maladie, d’intoxication ou d’empoisonnement et augmente sa durée de vie.

Un cerveau plus développé, Y’en a là dedans !

Puisque l’Homme se nourrit désormais correctement voilà que son cerveau se développe. A quoi ce phénomène peut-il bien être dû ? C’est en réalité assez simple. Le corps dépense énormément d’énergie pour digérer, d’où une tendance à piquer du nez après le repas. Dites vous que le corps à besoin d’encore plus d’énergie pour digérer de la nourriture crue ! Cela ne laisse donc pas beaucoup d’énergie au cerveau pour fonctionner à pleine vitesse.

La cuisson des aliments a donc permis une meilleure assimilation des nutriments par l’organisme et a libéré de l’énergie pour notre cerveau qui a ainsi pu se développer.

Un mode de vie adapté

L’arrivée du feu a contribué à radicalement changer le mode de vie de l’Homme qui peut désormais profiter de la lumière et de la chaleur que lui offre le feu en toute sécurité.

La sécurité au coin du feu

Campement humain autour du feu

Le feu a offert à Homo Erectus et ses successeurs plus de sécurité. L’Homme a bien compris que les animaux ont peur du feu et qu’avec un foyer dans sa maison il réduisait les risques d’attaques. L’Homme peut désormais dormir sur ses deux oreilles ! Fini les nuits d’angoisse à grelotter et se cacher pour espérer ne pas être dévoré par un Ours pendant son sommeil…

Un foyer à l’origine de la chaleur humaine : On a vu de la lumière alors on est rentrés…

La nuit il fait sombre mais sans électricité pour éclairer c’est pire ! La lumière dégagée par le feu a donc permis à nos ancêtres d’éclaircir la nuit et de pouvoir envisager de nouveaux modes de vie plus sereins.

Neandertal autour du feu
neandertal man statue

L’Homme peut désormais veiller bien après que la lumière du jour s’est éteinte. Rien de mieux qu’une soirée au coin du feu à taper sur des bouts de bois et à faire griller des Chamallowsaures pour resserrer les liens du groupe. Le foyer est probablement à l’origine de la forte sociabilité des humains. C’est autour du feu qu’ils se retrouvent pour partager un repas, discuter (ou grogner) et se réchauffer.

Vous l’avez donc compris, le feu est l’une des plus grandes découvertes de l’humanité et il a changé la face du monde car il nous a permis de nous développer et de devenir ce que nous sommes, des êtres éclairés ! Et chauffés…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *