Lignée évolutive de l'Homme

L’histoire de l’humanité est longue de plusieurs millions d’années et les chercheurs n’ont pas encore trouvé toutes les réponses concernant nos origines. Mais, dans l’état actuel des recherches, il semblerait bien que le premier Homme s’appelle Toumaï et soit vieux de plus de 7 Millions d’années ! Mais vous allez voir que les choses ne sont pas si simples que cela pour les spécialistes…

Alors, curieux de remonter à vos origines et faire connaissance avec vos ancêtres ?

Ensemble, partons à la rencontre de Toumaï et Lucy, les premiers Homininés, avant de rencontrer et suivre l’évolution des premiers Hommes jusqu’à Homo Sapiens (c’est nous ça) !

Qu’est ce qu’un homme ?

« L’apparition du premier Homme dépend du sens que l’on attache au mot Homme ».

Charles Darwin (théoricien de l’évolution)
Portrait de Charles Darwin
Charles Darwin

Eh oui, ce cher Monsieur Darwin ne peut pas exprimer plus clairement le problème qui se pose lorsque l’on doit identifier le premier membre de notre genre parmi les Hominidés. Les scientifiques se déchirent sur le sujet, s’envoient des boules puantes ou écrivent des articles acérés pour défendre leur point de vue. Pour faire la différence entres les singes et les Hommes il faut donc se référer à un critère majeur, la bipédie ! Cependant vous allez voir que certains paléoanthropologues (ce sont les gens qui étudient l’évolution de l’Homme) considèrent que ce critère n’est pas le seul

L’Homme est un hominidé, ça on en est sûrs !

L’Homme fait partie du règne animal et appartient à la famille des Hominidés. Cette catégorie est composée de plusieurs genres puisqu’on y retrouve :

  • Les grands singes

o Orang outan

o Gorille

o Chimpanzés :

  • Les Homininés
  • Les humains ou Homo
Arbre généalogique des Hominidés
Arbre généalogique des Hominidés

La question est de savoir, parmi les Hominidés, qui peut être considéré comme humain ? Pour essayer de faire la différence entre les Hommes et les singes, plusieurs critères sont discutés par les scientifiques.

Squelettes hominidés
Photo de Famille de squelettes d’Hominidés

Il doit savoir marcher

Lève toi et marche ! Pour un certain nombre de paléoanthropologues, pour pouvoir mériter le titre de premier maillon de la lignée humaine il convient de regarder si le spécimen sait se tenir debout sur ses deux jambes. S’il tient c’est un Homme sinon ça ne l’est pas. Attention ça ne fonctionne pas pour les bébés !

Comparaison des hanches de différents hominidés
Tout se joue dans les hanches pour la bipédie : Le Grand singe (Gauche) ne peut pas marcher, l’Australopithèque (milieu) peine à marcher et l’Homme (Droite) est complètement bipède

Si l’on s’en tient à ce seul critère alors le premier Homme semble être Toumaï, un vieux monsieur de plus de 7 millions d’années dont les fossiles ont été retrouvés en Afrique.

Il doit savoir marcher et fabriquer des outils

Outils bifaces en pierre taillée
Reproduction d’outils en pierre taillée

Pour d’autres, il ne suffit pas d’être bipède, il faut aussi savoir confectionner des outils pour être un Homme. Si l’on se fie à ce critère il semblerait que les Australopithèques soient les premiers de la lignée des Hommes. Lucy l’australopithèque conserverait alors le titre que Toumaï lui a volé lors de sa découverte en 2001.

Pour satisfaire tout le monde et nous tenir hors des querelles paléoanthropologiques nous avons décidé de vous présenter TOUS (ou presque) les spécimens découverts depuis le Saelanthropus Tchadensis jusqu’à l’Homo Sapiens. Voici donc le tableau de famille de nos aïeuls.

Les préhumains ou Homininés : Les cousins que vous ne verrez jamais (sauf au musée)

Les préhumains sont des Homininés et font partie des Hominidés mais ils ont aujourd’hui tous disparu et nous ne possédons que quelques similarités génétiques avec eux. Ce sont donc nos lointains cousins

Toumaï, 7 millions d’années

C’est lui le lauréat ! Il est le plus vieux fossile de la lignée des Homininés découvert à ce jour. Ce Saelanthropus tchadensis (à vos souhaits!) a pris la place de Lucy, que l’on a longtemps pensé être la première femme.

Les ossements du crâne de Saelanthropus Tchadensis ont été découverts près du Lac Tchad, en Afrique, par le Paléoanthropologue Michel Brunet en 2001. Son nom signifie « espoir de vie » en dialecte Gorane.

Ce petit gars mesurait 1 mètre et pesait une trentaine de kilos. Il est notre premier ancêtre à se déplacer sur ses deux jambes, Imaginez la fierté de ses parents !

Attention, ce cousin n’est pas accepté par tous les membres de la famille humaine puisque certains scientifiques tentent de lui faire réintégrer la famille des singes. Non mais quel toupet ! Cette controverse vient du fait qu’il n’est pas encore établi à 99,9 % que ce vieux monsieur était un véritable bipède.

Lucy, 3,2 millions d’années

Squelette d'australopithèque
Squelette reconstitué d’Australopithèque

Cette demoiselle, de la famille des australopithèques a été découverte en 1975 dans l’Est de l’Afrique, en Ethiopie. Ce qui lui a valu d’avoir son portrait dans tous les livres d’Histoire et de sciences naturelles. Son squelette a été trouvé dans un état de conservation qui aurait fait pâlir la momie de Toutankhâmon. La découverte de ce fossile a été une grande avancée dans la compréhension de l’histoire de l’évolution humaine. Bien que Toumaï lui ait un peu volé la vedette dernièrement, Lucy restera toujours l’ancêtre numéro 1 dans nos cœurs ! D’autant plus qu’elle a prouvé qu’elle savait marcher sur ses deux pieds, elle ! N’est ce pas la haut, oui Monsieur le Saelanthropus Tchadensis, c’est à vous que l’on parle !

Lucy était une charmante bipède mais qui n’excluait pas non plus de monter aux arbres pour :

  • se protéger des prédateurs
  • se divertir
  • manger
Reproduction d'une tribu d'Australopithèques
Reproduction imaginée d’une tribu d’Australopithèques

Physiquement, on peut dire que Lucy avait le bras long. En effet, ses membres supérieurs étaient légèrement plus grands que ses membres inférieurs. Elle avait un petit crâne et n’était pas très grande puisqu’elle mesurait aux alentours d’un mètre pour une petite trentaine de kilos. Les Australopithèques ressemblaient donc à des gros Chimpanzés capables de se tenir debout. C’est mignon !

Vous pouvez la rencontrer en vrai (enfin son squelette) à Addis Abeba en Ethiopie. Vous pouvez cependant économiser le voyage car une réplique du fossile de Lucy se trouve en France, au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris !

Maintenant que vous avez fait connaissance avec nos lointains cousins mi-singes mi-hommes pourquoi ne pas continuer pour rencontrer nos ancêtres !

Les premiers Hommes : Nos 6 ancêtres préférés

Il semble que la palme du premier Homme de notre genre (celui de Homo) revienne concomitamment à Homo Habilis et Homo Rudolfensis, qui sont contemporains l’un de l’autre. Les scientifiques du Musée de l’Homme de Paris dénombrent 14 espèces connues du genre Homo ! Et ce nombre peut encore évoluer en fonction des découvertes futures. Nous avons quant à nous retenu les 6 spécimens les plus connus. Partons donc à la découverte d’Habilis, Rudolfensis, Ergaster, Néandertal, Erectus et Sapiens !

Homo habilis et Homo Rudolfensis ont vécu ensemble dans la même région, en Afrique de l’Est. Les deux ont entre 2,4 et 1,6 millions d’années.

1- Homo habilis, Star des travaux manuels

Il est nommé ainsi en raison de sa grande habileté et de sa capacité à fabriquer des outils en pierre taillée. Parfait pour se faire un bon steak de Mammouth tout ça !

Crâne d'Homo Habilis
Crâne d’Homo Habilis

Ce petit bonhomme d’environ 1 mètre 20 pour 30 kg était joueur et adorait encore monter aux arbres.

2- Homo Rudolfensis, le costaud

Buste d'Homo Rudolfensis
Buste d’Homo Rudolfensis

Il a été retrouvé près du Lac Rodolphe en Afrique de l’Est. Il est costaud, avec de grosses mâchoires. C’est le genre de congénère à qui il ne faut pas chercher de noises quand vous êtes un Homo habilis.

Après nos deux compères, de nombreuses espèces du genre Homo sont apparues et se sont développées. Certaines ont vécu ensemble, d’autres se sont développées dans d’autres régions. Toutes ces espèces ont disparu sauf Homo Sapiens, c’est à dire nous ! Voici les quatre principales.

3- Homo Ergaster, L’artisan

C’est le troisième larron, celui qui arrive toujours en retard, 200 000 ans plus tard. Homo Ergaster a été découvert en 1971 et a été classé pendant plus de trente ans dans la catégorie de Homo Erectus avant que certains ne viennent modifier la classification pour en faire une espèce à part entière. C’est un descendant direct de l’Homme habile, qui marchait très bien et adorait la randonnée. Il a mis à profit ses capacités pour coloniser l’Europe et l’Asie. La marche c’est important pour la santé, il l’avait compris !

Ergaster avait une morphologie assez semblable à celle des humains modernes puisqu’il faisait entre 1 mètre 55 et 1 mètre 70 pour 55 kilo.

Il était capable de fabriquer des outils assez perfectionnés et de chasser avec. Alors que ses prédécesseurs étaient d’avantage des charognards, Ergaster est un véritable chasseur… un bon chasseur 😉

4- Homo Erectus : Droit comme un « i »

L’Homo Erectus est nommé ainsi en raison de sa posture. C’est le premier à se tenir parfaitement droit. Il vivait en Afrique et en Asie, on l’a retrouvé jusqu’en Indonésie.

Crâne d'homo erectus
Crâne d’Homo Erectus

Homo Erectus n’est pas ce que l’on peut appeler un canon de bauté ! Il est assez fort, il a une mâchoire avancée, pas de menton et des gros sourcils. Cet athlète faisait 1 mètre 50-65 et entre 45 et 55 kg.

Cependant, c’était un coeur tendre, proche de la nature. Il aimait cueillir les plantes, creuser pour trouver sa nourriture, ce qui ne l’empêchait et manger une bonne entrecôte de Rhinocéros laineux quand il en avait l’occasion.

5- L’homme de Neandertal

Neandertal vivait en Europe ainsi que dans une grande partie de l’Asie. Les fossiles les plus âgés de ce spécimen ont été retrouvés en Espagne et sont vieux de plus de 430 000 ans.

Portrait Neandertal
Portrait de Neandertal (il est beau hein ?)

Comme Ergaster, il a longtemps été confondu avec une autre espèce, l’Homo Sapiens, avant que l’on vienne modifier sa classification pour le reconnaître en tant qu’espèce à part entière.

Il avait de nombreux outils, une organisation sociale et même des croyances puisqu’on a retrouvé des traces de sépultures lui étant attribuées. C’était un vrai artiste qui adorait peindre des toiles ! Sur les murs de sa grotte… Cet être très intelligent a été un véritable précurseur de l’Homo Sapiens qu’il a d’ailleurs côtoyé avant de disparaître totalement. Ah monde cruel !

L’Homme de Neandertal est une espèce fascinante et si vous voulez en savoir plus sur son histoire, petits curieux que vous êtes, n’hésitez pas à lire notre article sur le sujet.

6- La fin de l’évolution, L’Homo sapiens : L’intello du groupe

C’est ici l’étape finale de notre voyage à travers l’histoire de l’Homme. L’homo Sapiens, c’est nous ! Du coup, pas besoin de vous faire un dessin, vous avez déjà l’image de ce à quoi ça ressemble tous les matins en vous regardant dans le miroir 😉

via GIPHY

Le plus ancien fossile de notre espèce a environ 30 000 ans. Homo sapiens a connu une sacrée évolution depuis son origine. Il s’est développé et a mis en place un système social encore plus avancé que ses prédécesseurs, il a découvert de nouvelles techniques pour en arriver au monde que vous connaissez, mais ça c’est de l’histoire et plus de la préhistoire

Vous voilà donc maintenant familiers avec les premiers Hommes et leur évolution ! Vous l’aurez compris, le titre de premier Homme revient à celui qui répond à vos exigences pour être classifié comme tel. Alors pour vous un humain doit juste savoir marcher ou doit aussi savoir construire des outils ? Les scientifiques, quant à eux, continuent de se chamailler, jusqu’à ce que de nouvelles découvertes viennent modifier leurs certitudes et ajouter une page au grand livre de l’histoire de l’humanité…

En Résumé

Frise évolutive de l'Homme
Frise récapitulative de l’évolution de la lignée humaine

Psssst… Si vous voulez aller plus loin dans l’histoire des premiers Hommes voici des sources intéressantes :

L’Odyssée de l’espèce, Documentaire de Jacques Malaterre

Premiers hommes, 2016, Flammarion – Un livre du paléoanthropologue Pascal Picq

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *